Gestion des données | INNOVA PRINT SERVICES

Gestion des données : un enjeu de confiance pour les entreprises

La gestion des données est aujourd’hui une tâche courante dans la vie des entreprises. Données administratives, comptables, commerciales

La gestion des données est aujourd’hui une tâche courante dans la vie des entreprises. Données administratives, comptables, commerciales ou marketing, la bonne maîtrise de ces données peut conditionner la productivité d’une entreprise. Un autre enjeu existe, que les entreprises ne perçoivent pas toujours : la confiance des clients/consommateurs. Un point extrêmement important. Or, selon une étude, 9 personnes sur 10 s’estiment aujourd’hui mal informées sur l’utilisation de leur données par les entreprises.

Si l’utilisation massive des données devrait se faire au bénéfice des particuliers, ces derniers sont encore loin d’en être convaincus. C’est le résultat d’une enquête d’opinion menée par Harris Inter-active pour le cabinet de conseil Quantmetry sur le rapport des Français au Big Data, c’est-à-dire à la collecte et l’utilisation massive de données. « Le premier enseignement – et nous le soupçonnions, sans avoir conscience de l’ampleur du phénomène -, c’est la défiance généralisée du public », explique Jeremy Harroch, directeur général de Quantmetry : 90 % des personnes interrogées se considèrent « mal informées sur l’utilisation du Big Data par les entreprises et les organismes publics ». Alors que 78 % estiment que le recours à de telles données ira croissant, seuls 37 % considèrent que les entreprises et les organismes publics font un usage « responsable » et « raisonnable » des données.

La gestion des données perçue comme une menace de fichage

La défiance est générale. Moins de 1 Français sur 5 fait confiance aux grands acteurs du Web et aux réseaux sociaux pour gérer ses données, 1 sur 4 à la grande distribution et moins de 1 sur 2 aux banques et assurances. Seuls les professionnels de santé (67 %), la CNIL (65 %) ou les organismes publics (62 %) tirent leur épingle du jeu. Globalement, l’exploitation des données est plus considéré comme une menace de fichage (81 %) que comme une opportunité de profiter de produits et services adaptés à ses besoins (15 %). Ces chiffres sans appel préoccupent Jeremy Harroch. « Si l’on souhaite une révolution de la data, il va falloir être pédagogues. » Seule consolation que les professionnels trouveront dans l’étude : plus les personnes interrogées connaissent le Big Data, plus elles en reconnaissent les aspects positifs. « La solution passe donc par l’éducation du public, d’une part, estime Jeremy Harroch, mais aussi par une plus grande discipline des organisations qui collectent les données. » Pour le consultant, entreprises et administrations doivent accepter d’être transparentes sur l’étendue des données collectées et leur utilisation. Elles doivent également garder une proportionnalité dans la collecte des données vis-à-vis de leurs besoins. Enfin, sur des problématiques sensibles, pour l’octroi d’un prêt, par exemple, « il faudrait une intervention humaine pour éviter les dérives. Le tout-automatique marche pour la publicité ciblée parce que ça ne fait jamais vraiment de mal. Mais le Big Data, c’est beaucoup plus que cela. »

Gestion des données | INNOVA PRINT SERVICES -2

La gestion des données, un enjeu de confiance

Pour une entreprise, la gestion des données clients peut s’avérer une tâche chronophage et rébarbative qui mobilise des ressources utiles par ailleurs. Ou alors, elle peut être une réelle opportunité de démontrer son sérieux, son savoir-faire, son éthique et ses valeurs. Encore faut-il que la gestion des données s’effectue réellement selon des process internes clairs, fiables et facilement explicables. Si ces conditions sont remplies, la donne peut changer du tout au tout, et la gestion des données clients peut se transformer à moyen et long terme en véritable atout commercial.

Les solutions produits et l’expertise proposées par INNOVA PRINT SERVICES offrent aux entreprises de très nombreuses possibilités d’optimiser leur gestion des données. Acquisition, archivage, sauvegarde, indexation, recherche, partage, sécurisation… Dans tous les secteurs d’activité, mais notamment dans le domaine médical ou le domaine juridique, ce sont autant de points clés qui permettent d’optimiser le temps passé, de réduire les coûts, d’améliorer la productivité et, au final, de rassurer les clients.

Source : Les Echos | Sébastien Dumoulin