Testez votre affichage dynamique sur votre point de vente !

Vous avez convaincu en interne du bien fondé de votre projet, inspiré confiance aux décideurs de votre entreprise,

Vous avez convaincu en interne du bien fondé de votre projet, inspiré confiance aux décideurs de votre entreprise, sollicité la participation de votre réseau de partenaires, défini un budget à allouer à votre futur réseau d’affichage dynamique… Reste maintenant à réfléchir à la mise en place d’une phase de test dans un ou plusieurs points de vente. Celle-ci sera déterminante pour la réussite de votre projet de Digital Signage. Nous vous livrons ici une petite checklist de quelques points incontournables.

Réfléchir au lieu de déploiement

Pour mettre en place une phase de test efficace, vous devez, en premier lieu, réfléchir au(x) point(s) de vente dans lesquels cette dernière sera déployée. Pour vous aider dans cette réflexion, deux angles sont possibles : vous pouvez envisager le point de vente comme un flagship – c’est à dire comme le QG de votre futur projet d’affichage dynamique – ou vous pouvez opter pour la boutique la plus représentative du marché (produits / services proposés, visiteurs du point de vente) sur lequel vous souhaitez déployer la campagne. Attention cependant à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre ! Notre conseil ? Partir sur 1 à 3 boutiques.

Déterminer la durée du test

La phase de test est un préambule indispensable à la mise en place d’un projet car elle permet à la marque de prendre le recul nécessaire au succès du déploiement final. Dans cette optique, la durée du test doit donc être assez longue (entre 3 et 6 mois) pour donner des opportunités de tâtonnements, d’erreurs, d’apprentissages, d’innovations… Bref, les leviers qui seront ensuite nécessaires pour optimiser le dispositif avant le déploiement.

Réfléchir à l’étape du proof of concept

Jalon clé de la phase de test, le proof of concept (ou la preuve du concept, soit la démonstration de faisabilité d’un projet) vient généralement clôturer l’expérience. C’est lui qui permet à la marque de passer au niveau supérieur : dans le cas d’un projet d’affichage dynamique, il déclenche le déploiement de cette nouvelle technologie sur l’ensemble du réseau d’enseignes. Pour dérouler la suite des événements de manière efficace, la question ici est donc de réfléchir aux indicateurs devant être rassemblés pour que le projet soit considéré comme viable.

Avoir une vraie réflexion sur le contenu

S’il est tentant de voir les choses en grand, la phase de test ne nécessite pas forcément de mettre en place un planning de contenu similaire à celui dont aura besoin la marque lorsque la production sera lancée pour de bon. Ainsi, pour économiser les ressources et lancer le test en temps et en heure, prenez le temps de rassembler votre équipe de gestion de contenu pour mutualiser votre réflexion sur ce qui sera diffusé lors du test : types de formats, thématiques abordées, public cible, etc.

Susciter l’adhésion du personnel terrain

La mise en place du Digital Signage dans un réseau d’enseignes porté par des équipes de vente sceptiques est voué à l’échec. Pour que votre projet d’affichage dynamique fonctionne sur le long terme, vos collaborateurs sur le terrain doivent adhérer au projet. C’est encore mieux s’ils en deviennent les ambassadeurs auprès de leurs collègues. Le passage par un module de formation sur le Digital Signage est ainsi obligatoire pour explorer en détails les tenants et aboutissants de l’entrée d’une telle technologie dans leur quotidien en boutique.

Adopter les bonnes pratiques

Afin de tirer des enseignements concrets de la mise en place des écrans d’affichage dynamique dans vos points de vente, prenez le temps de faire des études en amont de l’installation du Digital Signage en boutique, après l’installation des écrans, et une fois la fin de la phase de test arrivée. Horaires de diffusion, localisation des écrans dans le point de vente, type de contenu diffusé, audience ciblée… autant de précieuses informations qui vous permettront de définir des bonnes pratiques à conserver lors du passage à l’étape supérieure.

Besoin de vous rafraîchir la mémoire concernant les types de contenus possibles lors d’un projet de Digital Signage ? Téléchargez notre ebook et découvrez l’essentiel à savoir sur le sujet !

Optimiser la répartition des flux de visiteurs

Les écrans d’affichage dynamique sont l’un des moyens les plus efficaces de réorganiser le flux de visiteurs dans vos boutiques. En réalisant une étude de heat mapping – c’est-à-dire en analysant les points chauds / froids de vos points de vente – en amont de la phase de test, vous pouvez réfléchir à la manière de placer vos écrans au coeur de la boutique. Ensuite, libre à vous de diffuser des contenus incitatifs, pour dispatcher les visites en dehors des zones chaudes du point de vente.

Faire un bilan

Ca y est, la phase de test est terminée. Il est maintenant temps d’analyser les données récoltées grâce à des indicateurs clés : quel pourcentage d’augmentation du chiffre d’affaires ? Le Digital Signage a-t-il eu un impact sur le panier moyen ? Quels ont été les écrans les plus visionnés par les clients ? Quel contenu a eu le plus de succès ? Autant d’éléments précieux qui vous permettront de tirer des conclusions sur la phase de test, de déduire des bonnes pratiques à adopter mais aussi de définir si la preuve du concept a bien été faite.

Vous envisagez de passer à la phase de test avant le déploiement complet du Digital Signage dans votre réseau d’enseignes ? INNOVA PRINT SERVICES vous accompagne dans le lancement (et la réussite !) du test. Prenons rendez-vous dès à présent !

Leave a Comment